Propalestiniens, ils ont passé la nuit en cellule

BRUXELLES Dix Belges qui devaient participer au Forum social palestinien à Ramallah (Cisjordanie) ont été `expulsés´ vendredi matin d'Israël.

`Israël ne tolère pas l'entrée sur son territoire de personnes qui viennent pour manifester contre l'Etat´, a déclaré une porte-parole du ministère israélien de l'Intérieur. Elle a affirmé que les militants `n'avaient de toute façon rien à faire à Ramallah qui est zone militaire fermée´ par l'armée israélienne.

Le président de l'Association belgo-palestinienne, Pierre Galand, et ancien président du Centre national de coopération au développement (CNCD) et Dominique Weerts, secrétaire général du CNCD, sont arrivés vendredi matin en fin de matinée à Bruxelles.

Dominique Weerts envisage de déposer plainte au Conseil de l'Europe contre la politique israélienne d'expulsion de ressortissants étrangers pro-palestiniens. Les deux hommes ont en outre plaidé pour une remise en cause de l'accord d'association entre l'Union européenne et Israël, `en raison de violations répétées des droits de l'homme´.

La délégation avait atterri jeudi vers 15 h à l'aéroport Ben Gourion. Ils ont été arrêtés à la douane et ont été incarcérés dans des cellules de l'aéroport après les fouilles d'usage, a expliqué Carine Van Duren, de la CSC verviétoise, elle aussi expulsée.

Brigitte Ernst, l'ancienne secrétaire fédérale d'Ecolo, se trouve parmi les quatre ressortissants qui ont pu pénétrer sur le territoire israélien. Elle a expliqué se rendre chez une amie résidant à Tel-Aviv. La Belgique `a formellement protesté´ contre cette attitude israélienne, a souligné Didier Seeuws, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. La Belgique avait toutefois effectué des démarches pour que ses ressortissants puissent entrer en Israël.

© La Dernière Heure 2002