Le technicien possède une clause de départ pour l’étranger

FRANCELILLE Et si Francky Dury quittait Zulte Waregem pour prendre la direction de Lille ?

La perspective d’un départ du technicien flandrien apparaît comme bien réelle comme l’annonçaient hier nos confrères de L’Équipe.

Dury était mardi à Paris où il a rencontré les dirigeants nordistes comme René Girard, champion de France l’an passé avec Montpellier et libre depuis la fin de la saison ainsi que le Suisse Lucien Favre en poste à Mönchengladbach depuis 2011 et celle menant à Francky Dury.

Comme les deux autres candidats, Dury a marqué son accord pour venir seul. Son profil de technicien habitué à travailler avec les jeunes et bon marché a séduit.

Mais la principale réserve à son sujet réside dans son manque de notoriété en France. De quoi faire de lui un outsider dans une course où René Girard et Lucien Favre sont sur la même ligne ou presque. Mais le premier fait l’objet d’une vaste campagne de rejet de la part des supporters lillois et son côté volcanique peut déplaire alors que le second est gourmand financièrement.

Contactée hier, la direction lilloise n’a pas souhaité faire de commentaire.

De son côté, Zulte Waregem a réagi via un communiqué.

“Francky est, en tant que coach principal, un maillon important du succès rencontré par notre club. Il est encore sous contrat pour quatre ans avec nous et fait partie intégrante de notre projet sur le long terme”, faisait savoir le club assurant que “Lille n’a pas pris contact avec la direction de notre club, un transfert n’est donc pas envisageable”.

Sauf que dans les faits, les choses ne sont pas si simples : au moment de prolonger cet hiver, Francky Dury, actuellement en vacances, a pris soin d’insérer une clause qui l’autorise à partir pour l’étranger. Il pourrait avoir l’occasion de l’activer dans les prochains jours…

Jonathan Lange