vente aux enchères paris

Tintin paie toujours, et plutôt bien  !

Hier, une vente consacrée à l’univers de Hergé a réalisé chez Artcurial un total de 1,833 million d’euros (frais compris), une planche encrée de L’étoile mystérieuse, étant emportée à 202.100 euros, a indiqué la maison d’enchères. Sur cette planche originale à l’encre de Chine, datant de 1942, estimée 160.000 euros, on voit Tintin s’exclamer : “Hourra !… La fin du monde est remise à une date ultérieure !” Parmi les crayonnés, celui réalisé en 1959 à la mine de plomb pour Tintin au Tibet, l’album préféré de Hergé, s’est vendu 189.500 euros. Il était estimé 140.000 euros. On y voit le capitaine Haddock sauver Milou enfoui sous la neige. Un crayonné de Coke en Stock, datant de 1958, estimé 140.000 euros, s’est vendu 176.800 euros. Quant à la demi-planche supérieure d’un crayonné des Bijoux de la Castafiore (1963), estimée 50.000 euros, elle a été emportée 65.700 euros. La cantatrice y pousse son célèbre cri “Ciel ! Mes bijoux.” En juin 2012, le record du monde pour une œuvre de Hergé (1,3 million €) avait été établi par la couverture gouachée de Tintin en Amérique.