Rebellion Saint-Josse-ten-Noode

Des échauffourées avec la police et le rappeur français Bouba viré du Mirano

Ce vendredi à partir de 23 h, le Mirano Continental, situé chaussée de Louvain, accueillait un special guest exclusif, à savoir le rappeur français Booba, à l’occasion de la soirée World Trip Party. Puisque ce n’est pas le traditionnel rendez-vous des fans du rap français de la capitale, quelques policiers de la zone Schaerbeek/Evere/Saint-Josse-ten-Noode avaient été déployés. En marge des festivités, la police a été contrainte d’intervenir plusieurs fois. “Il y a eu plusieurs interventions mais pas d’arrestation”, précise Roger de Beule, porte-parole de la zone. Il s’agissait d’“actes de rébellion, mais sans gravité.” Plus tôt dans la journée, Booba était à Liège à l’occasion de la vente de sa ligne de vêtements. Irrité par un passant qui l’aurait insulté, le rappeur lui a porté un coup au visage. Ce qui pourrait expliquer pourquoi Booba est resté calfeutré dans le carré VIP du Mirano, sans se montrer aux clubbeurs. Une attitude qui a irrité le boss du club, Frédéric Peltier, qui a décidé d’exclure le rappeur et son groupe de l’établissement.

R. C.