LETTRE ANONYME

Un nouveau courrier nous a été adressé dans lequel l’auteur envoie un “ultimatum” à la Reine

BRUXELLES Quatre pages A4 sous une enveloppe brune décorée de trois timbres mais qui, cette fois, ne nous est pas envoyée par la poste. Ne nous doutant pas un seul instant qu’il s’agit de nouvelles menaces contre la reine Fabiola, nous découvrons le contenu de ce courrier ce lundi matin. Il nous était adressé personnellement.

Absente dix jours, nous ignorons quand cette enveloppe a été déposée dans notre casier. La police judiciaire fédérale de Bruxelles le déterminera grâce aux images de vidéosurveillance que les enquêteurs nous ont demandé de leur fournir.

Les enquêteurs prennent cette nouvelle menace au sérieux, la comparant aux précédentes. Ce n’est effectivement pas la première fois que de tels courriers nous sont adressés (voir ci-dessous).

Cette fois, celui qui signe sous “E.D.H.Flandres Flanders”, commence par une photo de la famille royale sur laquelle il a ajouté le montant des dotations allouées à chacun de ses membres. “Fabiola a encaissé un montant total de quelque 20 millions d’euros ! Dès lors, qu’adviendra-t-il de cette fortune après sa mort ? Filera-t-elle en Espagne, dans la famille de Fabiola ? À cette question… il nous a été répondu par le mépris. Par conséquant un ultimatum a été envoyé à la sorcière espagnol.”

Et l’auteur d’exiger que la Reine réponde “entre le 15/5 et le 16/6 devant les antennes de RTL-TVi et les médias”, sur plusieurs points.

Dix conditions plus farfelues les unes que les autres. Il est ainsi demandé à la Reine de s’expliquer sur des “relations de sexe”, “des punitions infligées au roi Baudouin pour des motifs futils. Obligation de se lever à 5 h. Réciter 3 Avé Maria, faire son lit, passer l’aspirateur, allumer les cierges de la chapelle, chocolat chaud supprimé, etc...”.

Le détraqué reproche également à la veuve du roi Baudouin “de nombreux voyages à Lourdes avec sa soeur et sa caravane avec l’argent public. L’achat massif de 317 millions pour achat au Vatican d’indulgences afin d’éviter le purgatoire”.

Toujours dans son long courrier, le malade exige de la reine Fabiola d’abandonner sa dotation “au profit des petites pensions et devra se contenter de 2.000 euros par mois…”.

C’est ensuite que la menace surgit : “si l’ultimatum est rejeté, l’association proquere l’apocalypse le 21/7/10 l’ors du défilé. Et ce a parir de 16h40”. Une simulation du plan prévu nous est également adressée : “1. le danger viendra par air (ULM). 2. Pluie d’acide sur l’escorte. 3. Police disposée en tirailleur sera broyée par 2 voitures. 4. Arrivée de Tell par air.”

Un message qui prête à sourire mais qui est désormais entre les mains de la police judiciaire fédérale de Bruxelles qui poursuit son enquête sur ces étranges courriers, dont le premier nous avait été adressé il y a tout juste un an.

Nawal Bensalem

Ce que contient la missive envoyée par le détraqué à notre rédaction.