Le journaliste, ancien présentateur du journal liégeois a été remercié

LIÈGE Entre Marcelino Argüelles et sa hiérarchie, ce n'était pas la folle entente.

Le journaliste était en effet, depuis longtemps dans la ligne de mire et ce pour de multiples raisons. La plus connue n'était autre que le soutien que le journaliste liégeois avait affiché pour le candidat bourgmestre socialiste liégeois : Willy Demeyer.

Depuis Marcelino Argüelles avait été interdit d'antenne, du moins en ce qui concernait les sujets politiques liégeois.

Il faut néanmoins ajouter à cela une difficulté relationnelle persistante entre le journaliste et son directeur Jean-Louis Radoux.

Voilà donc des semaines qu'une solution socialement acceptable était recherchée.

Elle a semble-t-il été trouvée, ce mardi matin lors du bureau exécutif de la télé locale. Le journaliste a été remercié et a reçu un préavis... qu'il ne devra pas prester.

L'homme s'il quitte la lucarne magique ne restera pas inactif pour autant. Il a en effet déjà retrouvé chaussure à son pied. Il restera dans le monde des médias, mais de l'autre côté de la barrière.

Marcelino Argüelles prendra en effet la fonction d'attaché de presse de la socialiste Julie Fernandez-Fernandez, nouvelle échevine liégeoise de l'Etat Civil.

J.-M. C.

Marcelino Argüelles a été remercié de la télé communautaire RTC. Il embrasse une carrière d'attaché de presse. (devoghel)