Anonymous revient sur une théorie persistante, celle de l’identité de l’auteur de ses œuvres

THRILLER RÉSUMÉ. William Shakespeare a-t-il réellement écrit les œuvres qui lui sont attribuées ? Cette théorie qui peut sembler farfelue est pourtant défendue par de nombreux chercheurs. Anonymous se plonge dans l’Angleterre élisabéthaine et prend le parti d’offrir la paternité de ces écrits à un noble de l’époque.

(((;;

NOTRE AVIS. Non, Anonymous n’est pas que le nom d’un groupe de pirates du Net ! Film en costumes, Anonymous plonge le spectateur dans la passionnante Histoire d’Angleterre.

Roland Emmerich – connu pour Independance Day ou 2012 – change totalement de registre. Si le scénario souffre parfois de clichés, son don des effets spéciaux permet au film d’avoir une belle esthétique.

Emmerich a pris le parti de dénigrer Shakespeare qu’il présente comme un acteur illettré, limite alcoolique, habité par une soif démesurée de notoriété et couverture d’un noble habité par la passion de l’écriture. Son beau-père (William Cécil) ne permettant pas l’exercice de cet art sous son toit !

Cette hypothèse, même si elle est développée dans le film, sert surtout de fil conducteur dans un récit qui s’attache aux jeux de pouvoir présents à la cour d’Angleterre pour la succession au trône d’Elisabeth 1re. Et surtout sur la vie du comte d’Oxford, Édouard de Vere, un des candidats le plus régulièrement cités dans les candidats probables à la création des œuvres de Shakespeare. Anonymous permet également de montrer le pouvoir du théâtre. Et le poids de la censure de l’époque.

Ceux qui ont aimé Deux sœurs pour un roi, The Duchess ou encore Elizabeth, l’âge d’or apprécieront ce film. Romance, jeux d’épée, châteaux imposants permettent d’entendre et de réentendre certaines des proses les plus connues du dramaturge du 16e siècle.

Agréable, divertissant, il est porté par l’agréable jeu de Rhys Ifans. Un film qui colle à merveille avec ces après-midi d’hiver sombres et pluvieux.

S. Lag.

Anonymous

Thriller, historique, drame

Réalisé par Roland Emmerich

Avec Rhys Ifans, Vanessa Redgrave et Joely Richardson

Durée 2h18

Le comte d’Oxford, joué par Rhys Ifans, serait-il le père des œuvres de William Shakespeare ?SONY PICTURES