Paul Ambach espère être confronté à des talents hors du commun

Dans quel état d’esprit abordez-vous cette nouvelle saison ?

“Je suis excité ! Tout aussi excité que les candidats qui vont se présenter. Et ce, pour trois raisons. Le public a choisi de remettre en selle l’équipe gagnante, c’est-à-dire l’équipe des trois jurés ! C’est une équipe bien soudée avec des membres très différents. Je suis content de revoir les candidats qui vont se présenter. Je suis en attente de ce qu’ils vont montrer et être renversé de ma chaise, ce qui est le but principal de cette opération. Cela peut être un wouaw! pour de la contorsion, pour un serpent qui danse, la matière n’est pas limitée à la chanson.”

Et à la danse !

“Le gros problème avec les danseurs, c’est que ce n’est pas vraiment ma spécialité ! Quand on en voit 43 à la douzaine, c’est très difficile de voir l’arbre dans la forêt. Nous avons 2 minutes pour voir une troupe et si elle ne fait pas la différence dans la minute où elle est sur scène, on ne capte pas bien. Il y a tellement de paramètres qui sont importants.”

Les castings ont déjà eu lieu. Vous êtes-vous renseigné sur les candidats que vous rencontrerez prochainement ?

“Non ! L’an dernier j’avais demandé à la production pourquoi ils ne m’avaient pas mis plus tôt dans les castings. Mais ils veulent que nous intervenions le plus tard possible pour être surpris. La spontanéité est très importante dans cette émission.”

Le programme vous a-t-il permis de vous faire connaître auprès d’un autre public ?

“J’ai fait des dédicaces et je me suis rendu compte de l’impact de l’émission sur le public. C’est énorme !”

Faites-vous attention à ce que vous dites aux artistes, pour ne pas les blesser ?

“Non, cela sort de façon spontanée ! On me demande si c’est bon, ou non, pour aller plus loin. Et il n’y a pas de place au soleil pour tout le monde. Donc je ne fais pas tellement attention. Et heureusement intervient là Maureen Dor qui redresse la situation !”

S. L.