Les Zygomatix accueillent prochainement les Bodin’s et Julien Courbet

SPECTACLE BRAINE-LE-COMTE Les muscles zygomatiques des Brainois seront encore soumis à rude épreuve prochainement. En dehors du festival du rire qui se tiendra au mois d’avril, la ville accueille deux spectacles qui ne risquent pas de laisser le public indifférent.

Ce vendredi, les Bodin’s présenteront leur nouveau spectacle Retour au pays. Pas très connus dans nos contrées, ces artistes cartonnent en France avec un humour empruntant à l’univers de Tatie Danielle et autres Deschiens. Produit par le frère de Jean-Marie Bigard, le nouveau spectacle des Bodin’s relate l’histoire de Maria, une vieille paysanne un peu coriace qui perd la boule et se voit placée en maison de retraite. Son Parisien de fils, Christian, hérite de la ferme familiale et amorce un retour aux sources riche en rebondissements.

Le 25 mai, Braine-le-Comte accueillera un artiste nettement plus connu. Il est pourtant tout nouveau dans le monde du spectacle. Julien Courbet délaisse en effet les plateaux de télévision pour s’offrir sur les planches. Le célèbre animateur de Sans aucun doute et de Seriez-vous un bon expert ? viendra présenter son nouveau one man show et promet qu’on peut y assister sans avocat.

Les Zygomatix ont été lancés il y a dix ans par une bande de jeunes appréciant se fendre la gueule. Comme tout festival, les débuts ont été difficiles financièrement mais la motivation aidant, les organisateurs ont pu au fils des années donner du poids au festival.

“On essaie d’offrir des styles assez différents”, commente Maxime Daye, l’un des organisateurs. “Nous sommes à l’affût des opportunités. Tant pour les Bodin’s que Julien Courbet, il n’y avait que deux dates en Belgique dont une à Braine-le-Comte.”

Et dans le cas de Julien Courbet, l’exclusivité est d’autant plus fraîche que l’animateur viendra rôder son spectacle chez nous avant de le présenter en France. En réalité, Braine-le-Comte semble devenir une escale incontournable sur la route du rire.

G. La

Julien Courbet délaisse les plateaux parisiens pour les planches de Braine-le-Comte.AVPRESS