La Nivelloise expose vingt ans de recherches et de remises en question

NIVELLES Le Centre d'information et d'accueil (CIA) de la Région wallonne abrite jusqu'au 27 novembre une exposition des bijoux réalisés par l'artiste nivelloise Maryse Genet. Des pièces qui donnent un aperçu de vingt années de recherche amusée, en conjuguant les matières et les audaces. Du joli coquillage trouvé sur la plage au travail de la pâte polymère, on est loin des enfilages de perles selon des modèles constants, que l'on trouve sur certains stands commerciaux.

«Cela fait 40 ans que je fais des bijoux, à la limite en enfilant des haricots, sourit Maryse Genet. Mais au fil des voyages, des visites de musée, de mes études artistiques, on prend conscience qu'on peut faire des choses soi-même, entrer dans un processus de création. C'était des idées comme ça, qu'on garde derrière la tête sans avoir le temps de les appliquer. Puis dans les années 80, je me suis lancée en assemblant des matières simples, du bois, des pierres En matière de bijoux, sans m'en rendre compte, c'est un retour aux sources.»

Avec les années, les montages se sont élaborés, comme les techniques avec l'intégration de la résine synthétique. Aujourd'hui, Maryse Genet s'initie aussi à la cire coulée, la méthode grâce à laquelle les bijoutiers travaillent l'argent. Mais l'artiste continue de fonctionner au coup de coeur en composant des colliers à partir d'un galet, par exemple.

«Il y a bien entendu des contraintes techniques et esthétiques, explique-t-elle. Mais en dehors de cela, l'approche reste ludique, c'est une remise en question du bijou sans se prendre au sérieux. C'est d'ailleurs la bonne définition du bijou de fantaisie.»

Le CIA est situé au 67 de la rue de Namur à Nivelles. Rens: 067/41.16.70.

© La Dernière Heure 2004