Les phases 2 et 3 de la rénovation peuvent débuter

PATRIMOINE NAMUR Fréquentée par de nombreux élèves, l’école des Beaux-Arts, rue du Lombard, est dans un état de délabrement avancé. Et pourtant, son classement depuis 1936 justifie l’intérêt de son maintien et de sa conservation.

Un vaste projet de restauration a débuté sous la précédente législature, comprenant 3 phases dont la 1re consiste en la construction d’une extension, en vue d’y abriter 3 classes et 2 ateliers. Les deux autres phases étaient suspendues à l’obtention de subsides liés à la restauration de monuments classés. C’est au- jourd’hui chose faite suite à la demande introduite par Tanguy Auspert, échevin du Patrimoine.

Le Gouvernement wallon vient d’octroyer, sur proposition du ministre Carlo Di Antonio, une subvention d’un montant de 765.796 € pour le lancement des phases 2 et 3 portant sur la restauration des maisons n°14 à 20 rue du Lombard.

Cette phase 2 (n° 14, 16 et 18) comprend le renouvellement de la toiture par des ardoises naturelles, le nettoyage des façades à rue qui seront badigeonnées d’un ton rouge brique. La façade arrière, quant à elle, recevra un badigeon blanc. Une nouvelle passerelle en béton permettra d’établir une liaison entre les différents bâtiments. Celle-ci sera protégée par une grande verrière, surmontée en partie de lamelles brise-soleil en aluminium pour limiter la surchauffe du bâtiment. La démolition des annexes des maisons 14 et 16 permettra d’augmenter l’espace de la cour Intérieure. La cour intérieure sera traitée en béton brossé.

La phase 3 (n° 20 et 22), au contraire des phases 1 et 2, ne comporte pas de nouvelle construction, ni de suppression ou ajout de volumes contemporains. Elle est donc la plus patrimoniale des 3 phases, d’autant que les bâtiments existants, datant du début XVIe siècle, ont été relativement bien préservés.

À l’intérieur, toutefois, les structures des planchers sont fortement dégradées et nécessitent une stabilisation. La façade à rue sera également nettoyée et les briques seront badigeonnées de teinte rouge brun, les pierres manquantes seront replacées avec la taille d’origine, celles qui sont abîmées seront soit réparées, soit remplacées.

A.-F. So.

Voici le projet de restauration du bâtiment.DR