Quand une maison de disques est attaquée, Universal contre-attaque. Le feuilleton Jenifer vs France Gall n’en finit plus d’attiser les tensions. Après l’offensive de la seconde sur la première, l’accusant de reprendre ses titres sur son album Ma déclaration, la maison de disques de Jenifer a rendu la pareille via communiqué. “Oui, nous avons été en contact avec France Gall par l’intermédiaire de son conseil, et ce, depuis le mois de février dernier. Nous n’avions pas juridiquement besoin de l’aval de France Gall, ni en sa qualité d’interprète des versions originales de ces titres, ni en sa qualité d’ayant droit du catalogue de Michel Berger, car nous avons respecté les œuvres initiales.” Universal parviendra-t-il à détendre l’atmosphère ?

P.-Y. P.