Dominique Mauriceet ses copains sontinscrits en vétérans 45 ans

TENNISARLON “Auparavant, je jouais avec Pascal Colard et William Legendre en messieurs 35 ans”, commence Dominique Maurice (B + 2/6). “Le décès de William, il y a un an, a changé la donne. Le cœur n’y était plus trop.”

Chemin faisant, celui qui est professeur de tennis à plein-temps à Garisart a retrouvé l’envie. “J’ai sondé (sur le tard) des amis de longue date pour inscrire une équipe en… 45 ans. J’en ai 52 : la différence d’âge est réelle avec les juniors vétérans.”

Alain Manderscheid (52, B-2/6), Christophe Moitry (47, B0), Jean-Jacques Piantoni (57, C15.2) et Francis Nicolay (50, B + 2/6) ont accepté la proposition. “Le groupe est plutôt âgé mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser, le niveau de la D2 nationale en 45 ans est très relevé”, sourit le capitaine.

Trois rencontres, trois défaites. “C’est vrai. Plusieurs matches ont été serrés au possible. Il n’est pas rare d’affronter d’anciennes séries A. Pas question de regretter cette première expérience : tout se passe à merveille et l’ambiance avec nos amis flamands est chouette. D’ailleurs, il est prévu de se (re) voir hors Interclubs.”

Il ne sera pas simple pour les Arlonais d’arracher un premier succès ce week-end. “Alain et moi-même sommes blessés. Il était envisageable, sur papier, de battre l’Astrid Charleroi. Mais nous sommes déforcés. On verra.” Le principal intéressé a entraîné, par le passé, le Luxembourgeois Gilles Muller répertorié à la 89e place à l’ATP.

V. L.