Vendredi, le Pass de Frameries a accueilli la remise des prix d'architecture du Hainaut

FRAMERIES A 33 ans, Lucas Joly, jeune architecte boussutois vient de recevoir le premier prix d'architecture du Hainaut dans la catégorie des logements neufs. C'est vendredi soir, dans les locaux du Pass à Frameries, que le suspense a pris fin. Lucas Joly a conçu une maison privée sur Hyon, faite de matériaux bois et de grandes baies vitrées.

Le projet a d'ailleurs été baptisé Entre les arbres. L'habitation est déjà occupée. «En fait, l'implantation de la maison était déjà particulière, explique le jeune architecte. Il s'agissait d'un terrain d'angle entouré d'une enceinte végétale, près d'un grand saule. Toutes les fonctions utilitaires (cuisine, salle de bain) ont été regroupées dans un même espace, dans une longue barre.»

Les particuliers concernés voulaient utiliser des matériaux naturels. «Il nous a quand même fallu près de trois ans pour obtenir le permis de bâtir, souligne Lucas Joly. Dès que ça sort un peu de l'ordinaire, c'est difficile»

Vendredi soir, Lucas Joly a été récompensé d'une oeuvre d'art et d'un chèque de 1.500 euros. Le jeune homme est pourtant devenu architecte un peu par hasard. Aujourd'hui, il ambitionne de passer des projets privés aux projets publics. «La transition n'est pas toujours facile. Il faut s'associer»

Le Boussutois n'a pas été le seul à être reconnu et récompensé. Deux autres catégories existent en effet. Pour les lieux commerciaux ou de travail et édifices publics, c'est la société montoise Matador qui a remporté le premier prix. Elle s'est occupée de la réhabilitation de la Maison Folie, rue des Arbalestriers. Dans la catégorie des projets virtuels non réalisés, ce sont les architectes de Binche Luc Delplace, Alain Lust et Olivier Verdique qui se sont placés en première position. Ils vont créer un pôle culturel pour la ville de Thuin.

À noter que le prix du gouverneur du Hainaut a été remis au projet Forem Initialis, centre de compétence en environnement à Mons, des architectes Pascal Daspremont, Denis Depire, Dany Gicart et Joël Renaud.

© La Dernière Heure 2006