Leur terrain de jeux : le Bastion des fusillés et son environnement !

VANDALISME LIÈGE Désaffecté depuis belle lurette, le site de la Chartreuse a, semble-t-il, été revendu par la Défense nationale. Pas tout le site puisque le Bastion des Fusillés et son environnement immédiat appartiennent toujours – et pour toujours - au domaine public.

C’est pourtant là que se disputent, depuis quelques week-ends, des jeux de guerre menés par des individus armés d’Airsofts. Il s’agit de fusils ou de pistolets qui copient les armes réelles mais qui ne propulsent, fort heureusement pour les cibles, que des billes en plastique.

Les fous de jeux guerriers du week-end ne respectent, semble-t-il, pas grand chose dans leur environnement. Ainsi, le Monument du Fusillé est-il régulièrement visé et atteint par les armes de ces énergumènes. Quant à l’endroit qui l’entoure, il est vandalisé et jonché de détritus divers dont on vous passe bien volontiers le détail.

“On y a même allumé un feu de camp”, s’insurge Olivier Hamal, le président de la société royale Le Bastion des Fusillés de la Chartreuse. Celui-ci dénonçait déjà, la semaine écoulée, le vol d’une imposante plaque de bronze placée sur le site après la démolition de la prison Saint-Leonard.

“C’est dans cette prison qu’étaient enfermés les patriotes de la Première Guerre mondiale avant d’être emmenés à la Chartreuse pour y être fusillés”, rappelle Olivier Hamal. “Au début, je pensais que le vol de la plaque était dû à des ferrailleurs. Mais, maintenant, je me demande si ce ne sont pas ces amateurs de jeux guerriers qui l’ont embarquée comme trophée.”

Quoi qu’il en soit, le président de la société a demandé que des mesures énergiques soient prises pour préserver ce patrimoine historique liégeois.

Message reçu cinq sur cinq par le bourgmestre de Liège. Ce milieu de semaine, il sortait en effet un arrêté de police interdisant la pratique du soft-ball sur le site. Reste à voir si les participants – pour l’essentiel des Hollandais et des… Allemands ! – respecteront cet arrêté.

Ed. F.

Intolérable ! Les Hollandais et les... Allemands tirent même leurs balles d’Airsoft sur la statue du Bastion des Fusillés de Liège. Devoghel