Le Nivellois Amaury Feuillaux réalise petit à petit son rêve d'enfant

NIVELLES Dans les allées du GB Express, Grand-Place de Nivelles, Amaury Feuillaux prend ses repères. Assis sur une chaise roulante, Emre Olcayto l'écoute attentivement et dispose sa caméra en fonction des attentes du réalisateur. A l'âge de 21 ans, le Nivellois réalise petit à petit son rêve d'enfant en tournant son deuxième court-métrage, baptisé Invivable, dans divers lieux aclots.

«C'est l'histoire de Baptiste qui perd subitement sa femme Marie, enceinte de quelques mois, nous résume Amaury Feuillaux. Il tente alors de se suicider, mais au lieu de cela entraîne la mort du fils d'un policier, Beaumont. La suite, ce sera pour l'écran, mais ce sera vraiment une histoire invivable.»

Et pendant que les acteurs d'un jour se préparent dans le fond du magasin, l'auteur âgé de 21 ans se rappelle: «Tout petit, j'écrivais déjà des histoires pour les mettre en scène avec mes jouets. J'ai toujours aimé cela et je suis un autodidacte complet. Mon rêve, c'est de faire un grand film. Cela s'appellera Spiritisme. Heureusement, je suis tombé sur Aldo Piscina qui m'a donné plein de conseils, dont celui de commencer par des courts-métrages.»

C'est comme cela qu'est né Braqueur, un court-métrage qui a été visionné et applaudi au collège Sainte-Gertrude. Avec Invivable, l'objectif est cette fois d'aller se présenter dans les festivals.

«Un Besson en puissance!»

«Ce type, c'est un Besson, un Spielberg en puissance!, se réjouit déjà David Gilson, qui apparaissait déjà dans Braqueur et qui joue cette fois le rôle clé de Baptiste. C'est un bosseur qui sait ce qu'il veut et qui le fait dans le calme le plus complet, là où tout le monde s'énerverait. Si seulement, il avait un peu plus de moyens financiers Il a vraiment ce petit truc!»

Des propos relayés par Marie Delfosse, la décoratrice: «Amaury sait ce qu'il veut et comme on n'a pas beaucoup de moyens, on fait avec ceux du bord. De connaissances en amis, on trouve des lieux de tournage ou des objets de décoration.»

Et voilà qu'arrive Marie Kim Dang, chanteuse du groupe Models, qui joue le rôle de l'épouse. Elle s'adresse à Amaury Feuillaux: «Comment trouves-tu mon ventre de femme enceinte?» Puis nous commente: «Je reviens un peu par hasard à mes premières amours, mais l'expérience me tente. J'ai travaillé le personnage avec David. C'est que les scènes où j'apparais sont autant de flash-backs. Il faut faire passer des sentiments.»

Le jeune Antoine Gillet est, lui, déjà impatient: «Je voulais voir ce qu'était un tournage. J'ai vu une affiche au collège et je me suis proposé, mais je n'apparaîtrai que dans une scène.»

© La Dernière Heure 2004