En 2015, Simons devrait intégrer le staff du Club, qui essayait de le faire revenir depuis deux ans et qui a payé 400.000 €

“C’est le club de mon cœur. Je suis à la maison.”

Quand Georges Leekens avait prononcé ces mots dans cette même salle de presse il y a un an, ils sonnaient faux. Avec Timmy Simons, c’est tout le contraire. On ressentait hier dans le chef du joueur une vraie joie d’être de retour au Club, dont il avait porté les couleurs de 2000 à 2005. “Tout s’est fait en quelques jours à peine, je pense que je n’ai pas encore tout à fait réalisé”, souriait-il. “C’était maintenant ou jamais.”

Comme le contrat de Simons en Bavière n’expirait qu’en 2014, le Club a déboursé 400.000 euros pour Simons. Bruges avait déjà essayé de le faire revenir lors des… quatre dernières périodes de transfert ! “L’envie de revenir était déjà là, mais Nuremberg a alors vraiment tout fait pour me garder… Ils ont compris ce que Bruges représente pour moi.”

Et ce que Timmy Simons représente pour Bruges, à savoir : la gagne. Le Diable Rouge a en effet connu la dernière période glorieuse du Club. En cinq ans, sous Gerets et sous Sollied, il avait remporté, en plus d’un Soulier d’Or, deux titres de champions et deux Coupes de Belgique.

“Je sais où je débarque. À Bruges, on joue toujours pour gagner le match que l’on joue. On verra où cela nous mène en fin de saison. Mais c’est clair que je suis venu pour gagner des titres. Le défi est superbe.”

Simons a deux saisons pour le réaliser. Il intégrera ensuite le staff technique du Club. “Cela me paraît logique”, explique Mannaert. “On verra bien dans quelle fonction. Qui dit que Timmy ne voudra pas faire une troisième saison ?” Simons aura alors 38 ans.

B. D.