Le comédien britannique choque par ses propos douteux sur les abus d’enfants

Jeremy Irons (Faux-semblants, Donjons et Dragons) a déclaré au Sunday Times qu’il existait “une expression générique pour les abus sur les enfants. Mais si la pire chose que vous avez pu faire, c’est d’avoir mis une main sur une cuisse sous une jupe, cela peut être considéré comme un abus sexuel, mais ce n’est toutefois pas la même chose que de sodomiser un garçon de 9 ans”. L’acteur faisant référence à Bill Roache, l’acteur de la série Coronation Street, accusé d’agressions sur des filles âgées de 11 à 16 ans.

Ces déclarations, Jeremy Irons les a accompagnées d’autres commentaires peu reluisants où, dans les années 1970, des gens osaient beaucoup (on parle de “goers” en anglais) : “Regardez l’émission musicale Top of the Pops. Qu’est-ce que ces filles faisaient là ? Qu’est-ce qu’elles voulaient ? Quand elles traînaient autour des caravanes de stars à la fin ? Il y avait une sorte de liberté sexuelle. Tout ce scandale pour quelque chose de relativement inoffensif, c’est dur. […] Je veux dire, prenez Jimmy Savile, par exemple (NdlR : l’un des principaux animateurs de la BBC et connu pour ses nombreux crimes sexuels, ce qui a entraîné un énorme scandale). Bon, je ne vais pas m’aventurer sur ce terrain parce que ça a l’air épouvantable, mais… On entend souvent que les abus sexuels arrivent en général dans les familles de toute façon. Et je n’ai pas souvent entendu parler d’opération Yewtree (NdlR : nom de l’enquête de la police britannique sur l’affaire Jimmy Savile) pour des pères ou des mères coupables de ce genre de faits.”

De quoi susciter la polémique. Reviendra-t-il pour autant sur ses propos ? L’homme l’avait déjà fait lorsqu’il s’était aventuré sur la pente glissante du mariage homosexuel. Dans une interview accordée au Huffington Post, l’acteur se demandait, dans un éventuel élargissement de la loi, si les pères pourraient avoir le droit d’épouser leur fils et, du coup, éviter de payer trop d’impôts. “Il n’y aurait pas d’inceste, puisqu’il faut nous protéger de la consanguinité. Or, les hommes ne se reproduisent pas entre eux, donc il ne serait pas question d’inceste.” Jeremy Irons s’était alors vite rétracté en disant qu’il aurait mieux fait de se taire et que “le mariage gay est merveilleux”.

P.-Y. P.