GÉRY DE MAET A TOUJOURS QUELQUE CHOSE À DIRE  ! S’il lui est arrivé de réaliser des films un peu hermétiques comme Zardoz ou Leo the Last, John Boorman a également rencontré le succès populaire, avec La forêt d’émeraude, Le tailleur de Panama ou le célèbre Délivrance.

Ce Britannique issu d’un milieu très modeste vient de fêter ses 80 ans. Sa fille Katrine lui a consacré un documentaire. On y découvre un homme élégant, affable, mais que ses proches décrivent également comme exigeant, autoritaire, et qui fut en outre un grand coureur de jupons.

C’est ainsi qu’il divorça de la mère de Katrine après lui avoir fait quatre enfants, dont Telsche, la grande sœur, une belle actrice qui décédera à 39 ans.

La famille Boorman a connu son lot de déchirures. Elle n’en reste pas moins soudée autour de son patriarche.

Rayon cinéma, on retiendra la question de Katrine à son père sur l’origine de la phrase culte de Délivrance : “Fais le cochon !” D’après le cinéaste, il s’agissait d’une trouvaille de scénariste pour éviter de prononcer trop de gros mots à l’écran.

Enfin, le personnage de ses films auquel John Boorman s’identifie le plus est le Merlin d’Excalibur ! On l’aurait parié.