J ason Bourne : l’héritage. Une fausse suite efficace et divertissante

RÉSUMÉ. Par la faute de Jason Bourne, dont les révélations pourraient permettre à la presse de remonter jusqu’à des programmes secrets vitaux pour les USA, le colonel Byer décide d’éliminer tous les agents d’Outcome, traités médicalement pour développer leurs capacités physiques et intellectuelles, tout en diminuant leurs réactions émotionnelles. Mais l’un d’eux, pourtant pas le plus malin à la base, parvient à leur faire croire à sa mort. Pour mieux se venger ensuite. Mais pas sans ses petites pilules : sans elles, il n’aurait pas le QI nécessaire pour faire partie des services…

(((;;

NOTRE AVIS. Ne vous laissez pas abuser par le titre : c’est une arnaque ! Jason Bourne n’apparaît que via quelques photos, juste pour vaguement justifier une histoire qui n’a absolument rien à voir avec lui. Comme les explications sont au mieux alambiquées (et souvent incompréhensibles), on regrette que Tony Gilroy ne les ait pas supprimées pour se concentrer sur un bon vieux film d’action à la James Bond. Car passé l’introduction ridicule, on s’amuse plutôt bien avec l’agent… le moins intelligent des USA. Rythme trépidant, cascades réalistes, fusillades à tout va et coups de tatane dans des ruelles de 50 cm de large, on n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer.

Bien sûr, Jeremy Renner n’a pas le charisme de Matt Damon, bien sûr l’intrigue est banale et ne possède pas la subtilité des trois Jason Bourne, bien sûr cette fausse suite n’apporte rien à la saga, mais, dans le genre hollywoodien aussi spectaculaire que prévisible, c’est distrayant et efficace.

Rien de révolutionnaire, donc, mais tout cela se laisse regarder agréablement.

P. L.

Jason Bourne : l’héritage

Réalisé par Tony Gilroy

Avec Jeremy Renner, Rachel Weisz et Edward Norton

Durée 2h16

Passé l’intro alambiquée et incompréhensible, on a droit à un bon film d’action spectaculaire à souhait ! UPI