Les enfants de cette ancienne école de village ont fêté cette remise à neuf

ENSEIGNEMENT BEEZ Ça fleurait bon la fin des cours, avant la lettre, hier matin, à l’école communale de Beez, alors que l’heure est plutôt au CEB et autres examens.

C’est que direction, autorités communales et la soixantaine d’élèves qui fréquentent l’établissement fêtaient la rénovation intégrale de l’école. “À part le mobilier, pratiquement tout a été rafraîchi”, a pointé l’échevin des Bâtiments, Tanguy Auspert aux côtés du bourgmestre, Jacques Etienne, de l’échevine de l’Enseignement, Geneviève Lazaron et de la ministre wallonne, Eliane Tillieux. Cela n’a pas échappé au regard des enfants qui ont vu leur quotidien transformé.

Et les travaux réalisés méritent bien un inventaire à la Prévert : une nouvelle toiture isolée munie de panneaux photovoltaïques, ce qui correspond à 37 % de la consommation annuelle de l’école (200.000 euros).

À cela s’ajoutent 125 m2 de châssis isolants et insonorisants (ce qui n’est pas un luxe pour cette petite école en bordure de chaussée fort fréquentée par les camions des carrières voisines), soit une dépense de 85.000 euros. Sans oublier la mise en conformité aux normes incendie des locaux (32.000 euros) et une toute nouvelle chaudière (4.000 euros) déplacée pour plus de sécurité et de nouveaux luminaires plus économiques. L’ensemble du bâtiment a été rafraîchi moyennant 275 litres de peinture. Bref, un investissement global de 420.000 euros a été consenti pour pouvoir préserver les lieux.

C’est qu’au fil des ans, le bâtiment s’était sérieusement dégradé et il devenait périlleux d’y accueillir les enfants dans des conditions optimales. “C’est une école de village et l’on y tient”, ont souligné les représentants du collège communal.

A.-F.So.

Les enfants, instituteurs, direction et autorités communales ont fêté la remise à neuf de la petite école de Beez SOMERS