Taken 2. Ils reprennent du service. Et on a bien l’impression que ce n’est pas fini… Hélas !

RÉSUMÉ. Petit rappel des faits pour les distraits ou ceux qui n’auraient pas vu le premier opus : Bryan Mills, ex-agent de la CIA, a démantelé un réseau de prostitution et de traite des êtres humains, tout en libérant sa fille tombée aux griffes des méchants. Il a aussi laissé derrière lui un père éploré par la mort de son fils et ce, même si ce dernier était une fieffée crapule.

L’heure de la vengeance du père a donc sonné : le papa profite d’un séjour de Bryan Mills en Turquie (où celui-ci joue les gardes du corps d’une grosse légume locale) pour kidnapper son ex-femme et sa fille (encore elle) qui avaient justement eu la super mauvaise idée de venir le rejoindre sur la rive du Bosphore.

(;;;;

NOTRE AVIS. Qu’écrire ? Que le premier film nous avait paru si énorme qu’on avait ri à plusieurs reprises ? Qu’on se demande ce que Liam Neeson est allé faire dans cette galère ? Qu’hormis quelques plans, ce film aurait pu être réalisé en images de synthèse, et qu’on l’aurait cru directement adapté d’un jeu vidéo ? Il y a un peu de tout ça dans le film d’Olivier Megaton, pote de Besson ici à la production. Mais il y a surtout des morts à la pelle – mais pas de second degré – et des ficelles grosses comme des câbles de téléphérique pour se sortir des ornières d’un scénario mal écrit. Enfin, il y a cette merveilleuse scène finale, qui laisse à penser que, bientôt, l’heure de la vengeance de la vengeance risque de sonner. Hélas !

I.M.

Taken 2

Action/Thriller

Réalisé par Olivier Megaton

Avec Liam Neeson, Famke Janssen, Magie Grace

Durée 98 minutes

La fille de Bryan Mills est un peu comme celle de Jack Bauer (24 Heures chrono) : toujours là où il ne faut pas, quand il ne faut pas. D.R.