Elle va de 0 à 100 en 6,8 secondes et atteint les 248 km/h, mais reste confortable et sûre.

On l’oublie parfois mais il fut un temps où Skoda était une marque hyper performante en rallye Et l’on ne vous parle pas ici d’histoire récente (avec la Fabia et, déjà, l’Octavia), mais bien des années 70.

Les fleurons de la marque alors tchécoslovaque avaient pour noms la 180 (154 ch) et la 200 (163 ch), toutes deux affublées du fameux sigle RS. Elles dépassaient allègrement les 200 km/h et servirent de base à la 130 RS, construite à 200 exemplaires seulement, qui collectionna de nombreux succès en rallye.

Alors, quand l’Octavia actuelle hérite elle aussi des deux lettres magiques (RS), on jette automatiquement un œil intéressé.

“La nouvelle Octavia RS est une classe sportive en soi, déclarait récemment le professeur Winfried Vahland, président du directoire de Škoda. Notre dernier modèle est synonyme de puissance et d’efficacité énergétique élevées, mais également d’émotion et de raison. Jamais auparavant une Octavia RS n’avait été aussi rapide et dynamique, et dans le même temps aussi spacieuse, pratique, sûre et confortable, que la troisième génération de notre compacte sportive. Cette combinaison parfaite permet à la nouvelle Octavia RS, en version berline ou combi, d’imposer de nouvelles références dans la catégorie des compactes sportives et d’en plus transposer avec force à la route les gènes sportifs de la marque. Cette voiture parfaitement adaptée à un usage quotidien et aux activités de loisir allie une puissance maximale avec une technologie dernier cri et une valeur-utilité élevée. “

La commercialisation de la nouvelle ŠKODA Octavia RS sur les marchés européens débutera au mois de juillet, à commencer par la Grande-Bretagne.

Deux nouveaux moteurs animent la nouvelle Octavia RS. Le capot abrite, au choix, un 2 l à essence de 162 kW (220 ch) ou un 2 l diesel de 135 kW (184 ch). Le 2.0 TSI, accouplé à la boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, propulse l’Octavia RS berline de 0 à 100 km/h en seulement 6,8 s. Sa vitesse maximale s’établit désormais à 248 km/h, soit 6 km/h de mieux que pour l’Octavia RS de la deuxième génération. Dotée du nouveau moteur TDI de 2, l’Octavia RS accélère de 0 à 100 km/h en 8,1 s et affiche une vitesse de pointe de 232 km/h (berline avec boîte de vitesses manuelle à 6 rapports).

Par comparaison avec les moteurs de l’Octavia RS de la deuxième génération, les nouvelles motorisations affichent une puissance en hausse pour une consommation inférieure de jusqu’à 19 %. Le dispositif Stop-Start et le système de récupération d’énergie au freinage font partie de l’équipement de série. Chacun des deux moteurs peut être secondé par une boîte de vitesses manuelle ou par une boîte automatisée DSG à deux embrayages, à 6 rapports dans les deux cas. Nous aurons l’occasion d’en reparler après un essai en profondeur.

Philippe Van Holle