Un nouveau siège nivellois pour l'Union des classes moyennes

NIVELLES L'Union des classes moyennes a quitté ses installations de la chaussée de Bruxelles pour s'installer à la rue de la Vieille Cour, dans le zoning industriel Sud. Le bâtiment est loué à l'IBW et permet d'envisager une extension qui n'était pas possible dans les anciennes installations. Il faut dire que les activités, elles, ont doublé en moins de dix ans.

«Pour le Brabant wallon et le Hainaut on travaille ici pour les deux provinces , nous avons un peu moins de 25.000 affiliés, explique Jean-Marie Coyette, le président de l'UCM Hainaut. On a pris le risque de s'installer dans un zoning alors que ça ne se faisait pas, mais nos clients disposeront ici d'un parking aisé, et c'est important. Et puis on se rapproche des PME, ce qui est tout à fait conforme à l'évolution de notre clientèle. Il y a 20 ans, on travaillait surtout avec les indépendants. Aujourd'hui, notre action est de plus engagée vers les entreprises. C'est là que se trouve l'emploi!»

L'UCM offre à ses affiliés des conseils juridiques, des conseils financiers, une aide dans le domaine administratif et remplit le rôle d'un secrétariat social. Ses experts peuvent aussi bien se pencher sur les soucis des entreprises en matière de gestion du personnel que sur les normes environnementales. Elle compte 25 bureaux régionaux et 19 guichets uniques en Wallonie et à Bruxelles. Au mois de juin, c'est à Louvain-la-Neuve qu'un nouveau bureau ouvrira ses portes.

«Ce qui est important, c'est de disposer d'un service au plus près de nos clients, avec des gens qui connaissent les habitudes, les mentalités de l'endroit et les problèmes particuliers d'une région, confirme Roger Mené, le président national. En Brabant wallon, il y a une concentration d'entreprises et nous devons répondre aux besoins.»

© La Dernière Heure 2004