Les derniers militaires auront quitté les lieux d'ici à la fin du mois, pour permettre la construction du nouveau siège de l'Otan

EVERE C'est une fameuse page de l'histoire de la Défense nationale qui se tourne avec le départ des derniers militaires belges du Quartier Roi Albert Ier à Evere." La sécurité du site est déjà assurée par l'Otan, confie le Lieutenant-Colonel Frédéric Goetynck. Il ne reste plus que quelques militaires sur place, la plupart des unités opérationnelles ayant déménagé. La crèche y est encore établie, et déménagera avant la fin du mois de novembre dans le quartier d'Evere Sud. Il reste une dernière unité opérationnelle également, qui émigrera dans les mêmes délais vers un nouveau complexe à Peutie (matériel volant). Enfin, l'arrière-garde qui y est toujours établie déménagera avant le 1er décembre, signifiant la fin de notre présence au quartier Roi Albert Ier "

Dès l'année prochaine, les engins de démolition entreront en action, pour préparer le terrain à la construction du nouveau siège de l'Otan, dès 2008. Un siège dont la fin des travaux est prévue en 2012. La Belgique demeure gestionnaire du projet de construction, ce qui signifie que "les études et la construction proprement dite du siège de l'Otan se font sous contrôle belge, pour compte de l'Otan. Dans le cadre de cette mission globale, la finalisation et l'expression détaillée et complète des besoins ressortissent néanmoins à l'OTAN", poursuit le Lieutenant-Colonel Goetinck.

C'est à Prague, le 21 novembre 2002 que la Belgique et l'OTAN ont signé une convention relative à la concession à l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord d'un terrain en vue de l'extension et de l'implantation des nouvelles infrastructures du siège permanent de cette organisation. Suite à un concours international d'architecture lancé par l'Otan, un consortium international de bureaux d'études (SOM Inc (Royaume Uni), SOM LLP (Etats-Unis), ASSAR scrl, Ingénieurs associés sa, et VK Engineering nv) ont été retenus pour la réalisation du projet.

Si les travaux de démolition sont prévus pour mars 2007, et la construction du nouveau siège à partir de 2008, l'inauguration n'est, quant à elle pas prévue avant 2012. Au total, les travaux sont estimés, provisoirement, à 520 millions d'euros HTVA.

V.S.

La construction du nouveau bâtiment est prévue pour 2008. (D.R.)