Les vingt ans de la brasserie d'Achouffe dignement fêtés

HOUFFALIZE L'ouverture du hall de soutirage de la brasserie d'Achouffe, dans le cadre de la journée Découverte entreprises, a attiré la foule à Fontenaille, dimanche.

En l'espace de quelques heures, près de 40.000 bouteilles champenoises ont été remplies avant d'être placées en chambre chaude pour trois semaines de refermentation. Le public a ainsi pu suivre le chemin parcouru par la blonde d'Achouffe, du soutirage à la palettisation en passant par le capsulage, le rinçage et l'étiquetage.

`Les activités de brassage et de fermentation sont maintenues à Achouffe´, a-t-on précisé. `La bière est ensuite transportée en camion citerne vers le hall de soutirage de Fontenaille où elle est conditionnée en bouteilles ou en fûts.´

Un public familial a répondu à l'invitation des brasseurs, Pierre Gobron et Christian Bauweraerts. Originaires de la région où d'ailleurs, les visiteurs se sont montrés très intéressés n'hésitant pas à poser des questions au personnel de service. Au bout de la chaîne, une bonne surprise les attendait: un verre et une bouteille de Chouffe!

Fondée en août 1982, la brasserie d'Achouffe s'est, en vingt ans, considérablement développée. Aujourd'hui, elle exporte 70 % de sa production dans une quinzaine de pays dont les Pays-Bas, le Québec, les Etats-Unis et le Japon. Les travaux d'extension, toujours en cours, permettront de faire passer, prochainement, la production annuelle de 17.000 à 40.000 hectolitres. Rappelons que le 26 octobre, les dynamiques brasseurs houffalois, maintes fois primés, recevront le Godefroid économique à la Maison de la culture d'Arlon. Une récompense amplement méritée!

© La Dernière Heure 2002