Dogues et Zèbres vont cultiver les grands souvenirs

CHARLEROI Si les derbies carolorégiens existent toujours dans les mémoires et nourrissent d'ailleurs des souvenirs indélébiles dans les esprits... des plus anciens, c'est parce que ce sont des footballeurs... précisément carolorégiens qui ont construit la riche histoire de ces confrontations hautes en couleurs !

Il fut un temps (malheureusement lointain, mais le phénomène vaut aux quatre coins du pays) où ces joueurs, rivaux sur le terrain, étaient aussi - et avant tout - de véritables voisins autant qu'amis, voire complices (notamment de soirées épiques !) dans la vie.

Ce n'est pas la première fois que l'initiative a lieu mais elle recèle universellement ses forts moments d'émotions. Ainsi, encore jeunes et moins jeunes Dogues et Zèbres d'une autre époque (forcément, puisque les deux clubs ne se sont plus rencontrés depuis les saisons 1974-1975 en championnat de D1, 1980-1981 en D2 et 1992-1993 en coupe) seront réunis, ce soir sur la pelouse ainsi qu'en coulisses de la Neuville.

Ils seront tous là

De nombreuses invitations ont été envoyées. Plusieurs d'entre eux ont par ailleurs porté le maillot des deux camps. On citera pêle-mêle (liste non exhaustive) Pol Van Hex, José Delvigne, Jos De Raeve, Yvon De Dekker, Jean-Marie Van Sevenant, Freddy Rombaut, Guido Nicolaes, Helmut Graf, Willy Tuyaerts, jacques Magdeleens, Théo Buelinckx, André Gorez, Jacques Van Welle, Vito Gervasi, Jacky Duquesne, Philippe Albert, Freddy Delanghe, Toni Iezzi, Cosimo Schena, Bobby Böhmer, Olivier Suray, Marco Casto, Claude Collard, Albert Prévot, Paul Prévost, André Bricmont, Marius, Gorski, Claude Beerens, René Delchambre, Charles De Sutter et Daniel Mathy.

Gageons que la salle de réception de la Neuville (ainsi que la buvette) sera nourrie de conversations (et peut-être de trémolos) qui porteront sur une multitude d'anecdotes plus croustillantes les unes que les autres. Car le football, c'était ça avant de devenir le business d'aujourd'hui. Et que la fête commence !

Jean-François Prévost