“Dernière ligne droite pour le saint Nelson Mandela, apparemment. Évitez la BBC quand ce vieux terroriste va crever  : ce sera à vomir.”

On peut sans doute reprocher beaucoup de choses à Nick Griffin, chef du Parti national britannique (extrême droite), mais en tout cas pas de suivre le courant dominant… Il évoquait la récente hospitalisation du héros de la lutte anti-apartheid et ancien président d’Afrique du Sud que, visiblement, il ne porte pas dans son cœur.