Le Néerlandais a conservé son maillot jaune conquis en s’imposant à La Gileppe

STER ZLM TOERBOXTEL Vainqueur très autoritaire, samedi, lors de l’étape reine du Ster ZLM Toer, disputée comme ces dernières saisons en Wallonie, entre Verviers et le Barrage de La Gileppe, Lars Boom y avait aussi conquis le maillot jaune. Un bien qu’il est parvenu à conserver, hier, bien protégé par son équipe Blanco.

“Cela s’est à nouveau très bien passé, comme durant toute cette épreuve”, sourit l’ancien champion du monde de cyclocross. “J’étais venu sur cette course pour me tester en vue du Championnat des Pays-Bas, que je n’ai plus enlevé depuis 2008, et le test est parfaitement réussi !”

Samedi, il a réalisé un gros numéro, en sortant en force dans la dernière ascension, juste avant l’arrivée, située sur le Barrage de La Gileppe. “Toute la journée, je me sentais vraiment fort et j’avais aussi un bon sentiment, comme je m’étais imposé sur cette même étape un an plus tôt”, raconte encore Lars Boom. “Dans la dernière montée, j’ai d’abord réagi à une attaque de Jurgen Roelandts, avant de partir avec Danilo Wyss, mais j’ai pu faire la différence et m’isoler en tête.”

Pour résister au retour d’un certain Davide Rebellin, qui était très déçu à l’arrivée, lui qui a été transcendé par cette étape passant notamment par la Redoute et lui rappelant son triplé dans les Ardennaises.

“Je suis vraiment très satisfait de mon effort : c’est la preuve que la condition est vraiment très bonne, la récompense de plusieurs semaines de travail”, continue encore Lars Boom.

Une condition que le vainqueur de l’Eneco Tour 2012 veut aussi exploiter sur le prochain Tour de France. “Je me mettrai au service de l’équipe, mais j’espère pouvoir avoir ma chance”, termine Lars Boom. “J’espère que je pourrai aller dans les échappées, avec l’espoir de remporter une étape.”

Julien Gillebert