CHAPELLE Le 22 août 1914. A Carnières, Anderlues, Piéton et Mont-Saint-Aldegonde. Les premiers accrocs ont eu lieu à 8 h, le matin. Vers 17 h, les combats prennent fin. Le soir, les Allemands bivouaquent à Piéton et Chapelle-lez-Herlaimont. C'est alors que les exactions commencent. Le Lt gén. Gierst raconte: «A Collarmont, 49 hommes sont arrachés à leurs foyers et faits prisonniers. Ils seront déportés en Allemagne. A Lalues, 60 maisons sont incendiées. Près de la gare de Piéton, un jeune homme de 16 ans, Moulin H. Joseph, est fusillé comme rois autres civils. Vanderelst Charles, soupçonné d'avoir laissé installer une mitralleuse dans son jardin, est amené sur la route et fusillé.» Le 22 août 1914, 939 soldats français, 19 officiers trouveront la mort. Ils reposent au cimetière de Collarmont. 3000 Allemands ont été tués. Tous ont été rapatriés en Allemagne, en train.

© La Dernière Heure 2004