Pour les forts

en orthographe...

PARIS Hier, à 17 h 05, avait lieu la finale des Dicos d'Or à Paris, retransmise en direct sur France 3. Voici le corrigé de cette épreuve pilotée par Bernard Pivot, pour ceux qui veulent encore s'y essayer:

C'est bon à savoir

Que sais-je? Rien! Il faut pourtant que je sache les pourquoi et les comment de chaque chose. Il faudrait même que je susse en quelles occurrences se sont plu des esprits pervers à inventer l'imparfait du subjonctif, le théorème de Pythagore et la théorie des quanta. Ah! comme il est plus facile de laisser son corps s'empiffrer de sucreries que de fouetter son esprit pour qu'il acquière le b.a.-ba de la connaissance! Dieu sait que je me donne de la peine, mais la chair est faible, la galette moelleuse et le far onctueux.

(Fin pour les cadets/juniors)

A l'Université de tous les savoirs, j'aimerais apprendre comment les élands sont apparus en Afrique et pourquoi les arénicoles, souvent utilisées comme principal appât par les pêcheurs, se sont dès l'origine complu dans le sable. Les phylloxéras existent-ils toujours? Puis-je être piquée par des réduves affamés? Mon perroquet peut-il transmettre la psittacose à mon chat? Géricault a-t-il bien représenté les ars du cheval? Dans son arche, Noé devint-il hydrophobe? Des couples de rallidés et de rémiz s'étaient-ils laissé emmener à bord?

Soudain, la philosophie m'emporte. Le cosmos est-il un puzzle? L'évolution une charade? La destinée un rébus? Sommes-nous tous des joueurs? Allez savoir!

(Fin pour les seniors)