Plusieurs mouvements religieux souhaitent poursuivre la vocation spirituelle du site

WATERMAEL-BOITSFORT Le couvent Wiener, plongé dans un flou juridique depuis 2003 suite à un montage financier et associatif illégal dont a été victime la Congrégation des sœurs de l'Eucharistie, a-t-il forcément besoin d'une réaffectation ?

C'est la question que se pose aujourd'hui l'ASBL Les riverains du parc, qui se bat depuis cinq ans pour que soient sauvegardés la propriété et son équilibre dans le quartier. Ses membres affirment qu'au moins trois congrégations religieuses sont intéressées par le site boitsfortois. L'une d'entre elles, qui souhaite pour le moment rester anonyme, pourrait d'ici peu faire une offre au Vatican.

La première , la communauté des Béatitudes, s'est clairement positionnée quant à la poursuite de la mission spirituelle du couvent Wiener. La Communauté de l'Emmanuel, enfin, aurait également souhaité disposer du couvent si elle n'avait pas déjà décidé de s'établir ailleurs à Bruxelles.

Reste celle citée plus haut et dont le but, toujours selon l'ASBL Les riverains du parc, est non seulement apostolique mais s'inscrit également dans une volonté d'ouverture avec le quartier. Le parc, notamment, pourrait se rouvrir aux activités sociales, scolaires et aux mouvements de jeunesse, autrefois encouragées par les sœurs de l'Eucharistie.

"Nous voudrions être reçus en audience au Vatican", a écrit l'ASBL, voici quinze jours, au Cardinal Rodé, à Rome, "pour vous expliquer le grand intérêt que cette opportunité représente pour notre communauté."

En effet, loin de la demande de réaffectation du couvent pour un projet de maison de soins psychiatriques (rejeté en juillet dernier par la Région), le projet de cette congrégation ne "modifierait pas l'affectation du couvent et permettrait, en outre, de sauvegarder ses qualités architecturales et historiques", des qualités par ailleurs prônées par la Commission des monuments et sites.

Ludivine Nolf

Pour l'ASBL Les riverains du parc, la réaffectation du couvent en logement n'est pas obligatoire. Une congrégation se montre intéressée par le site.