Flanqués de Spip et du Marsupilami, Spirou et Fantasio se lancent dans un safari-photo sur les pentes du volcan Kilimakali. Objectif : dénicher les farouches gorilles de montagne. Mais les primates, aussi terribles soient-ils, s’avéreront finalement bien moins dangereux que les hommes dont la cupidité ne connaît pas de limites. Spirou, Fantasio, Marsu et Spip auront fort à faire pour mettre fin aux agissements d’une redoutable bande de gangsters qui opèrent depuis une mine abandonnée. Pour l’anecdote, l’histoire était sortie dans le magazine Spirou sous le titre Le gorille a mauvaise mine. Mais l’adjectif avait été jugé contre-productif par les commerciaux de Dupuis. Du coup, le gorille s’est retrouvé gratifié d’une bonne mine.

H. Le.

Franquin : Le gorille a bonne mine, Éd. Dupuis. 7,99 €