BELOEIL

La Malterie du château exporte plus de 35 sortes de malt dans 70 pays du monde

BIÈRES Présente depuis 1868 au cœur de la cité des Princes, la Malterie du château surplombe le canal. Passée entre les mains de divers groupes, l’entreprise a été rachetée il y a huit ans par Jean-Louis Dourcy sans véritable fond de commerce. “Plus aucun investissement n’avait été fait depuis des années et il a fallu chercher une nouvelle clientèle. La politique choisie a été de fournir les petites et moyennes brasseries”, raconte Julien Slabbinck, production manager.

L’ex-directeur des malteries de Ghlin et de Gembloux, qui ne fournissaient que le malt servant à produire la Pils, a compris qu’il y avait une niche à prendre, celle des petits artisans spécialisés dans les bières spéciales. “Aujourd’hui, nous avons plus de 700 clients à travers le monde et nous exportons 35 malts différents dans 70 pays du monde. La croissance des nouvelles brasseries et des bières spéciales nous a été bénéfique”, poursuit Julien Slabbinck.

L’entreprise fournit aussi des distilleries et notamment des fabricants de Whisky. L’orge qui arrive par camion à Beloeil vient de Belgique et de France.

Mélangée avec de l’eau pour l’humidifier, l’orge germe ensuite dans des caves afin de développer toutes les enzymes pour les brasseurs. Une fois la germination terminée, le grain est séché pour arriver à un taux d’humidité de 4 %.

Le malt à cette façon suscite un véritable engouement. “Des brasseurs nous envoient leur orge que l’on transforme et qu’on place en silo. Le brasseur reçoit ainsi un malt et il peut revendiquer qu’il a fabriqué sa bière avec l’orge de son voisin.” En Wallonie picarde, cette façon de travailler connaît un beau succès. Ainsi, la brasserie des Légendes travaille de cette manière.

Plus de 23.500 tonnes de malts, aux couleurs et aux arômes variés, sont exportés chaque année notamment chez des grands noms comme rodenbach, Haacht ou encore le géant américain Heineken. “Aux États-Unis, la Belgique reste une référence de qualité pour sa bière mais aussi son malt”, souligne notre interlocuteur.

Cédric Ketelair

L’entreprise fournit aussi des distilleries et notamment des fabricants de Whisky. L’orge qui arrive par camion à Beloeil vient de Belgique et de France..