CHERCQ

Le projet de Ravel sur l’ex-ligne 88a nécessite d’importants travaux

MOBILITÉ À peine rouillé, le panneau sur lequel est indiqué “Arrêter avant de traverser”. Sifflez, en face du n° 60 à la rue de la Lys, dans le hameau d’Allain à Tournai, tient encore bien droit.

Ce panneau, dont le message fait sourire maintenant, est un des vestiges de l’ancienne ligne de chemin de fer 88a, reliant Tournai à Orchies, traversant le sud-ouest de l’entité tournaisienne et Rumes.

Cette ligne 88a symbolise un projet de Ravel, qui semble être resté à quai. Le dossier porté par les communes de Tournai et de Rumes était bouclé en 2008.

Mais les projets de Ravel semblent avoir pris du retard dans leur ensemble en Région wallonne car la liste d’attente se fait longue.

“Mais le projet n’est pas abandonné, il suit son cours”, assure l’échevin de la Mobilité de Tournai, Michel Leclercq (cdH). Le projet fait en effet face à un problème que les autorités espéraient bien éviter. “Le Service public de Wallonie affirme que la passerelle au-dessus de l’Escaut reliant le hameau d’Allain à Chercq doit être sécurisée. Elle doit donc être entièrement reconstruite. C’est le gros point noir.”

Le coût inhérent à ses travaux était inattendu. De plus, trois autres passerelles doivent déjà être recréées de toutes pièces, sur la chaussée d’Antoing, la chaussée de Saint-Amand et au pont à Rieu. Les assises existent encore, mais il faut tout reconstruire.

“Une réunion technique pour les gros investissements de ce Ravel, soit sur ces quatre passerelles, doit bientôt se tenir.”

La SNCB est également impliquée dans ce dossier, puisque la ligne échoue à la gare de Tournai, du côté du garage à vélo. “La société est favorable au projet et elle l’inclut dans le projet du plateau de la gare où elle s’est engagée dans une étude d’urbanisation.” Rappelons que le Ravel ne suivra pas totalement l’ancienne ligne 88a.

Entre Willemeau et Rumes, plusieurs tronçons ont été vendus. Des déviations ont donc été envisagées.

L.Dup.

Ce panneau planté à la rue de la Lys, dans le hameau d’Allain à Tournai, est un vestige de la ligne ferroviaire 88a.