Cette Saroléa sera rénovée par des élèves de Verviers et Herstal

PATRIMOINEHERSTAL Elles furent utilisées dans la vie courante mais aussi dans de nombreuses courses ou même sur le front de l’armée belge… Pour l’Exposition Universelle de 1905, deux modèles, avec un moteur révolutionnaire bi-cylindres en V, avaient même été lancés… Saroléa, ce nom ne vous dit rien  ? C’est que vous êtes né après 1970 ou que les sports moteurs ne vous intéressent guère. Il s’agit en effet de cette entreprise de Herstal qui fabriquait des armes à feu, des vélos mais aussi bien sûr des motocyclettes.

Bien que les activités de celle-ci se soient arrêtées dans les années 60’(1962), un authentique modèle de la 500 Atlantic, de 1958, va aujourd’hui revivre grâce l’École Polytechnique de Herstal (EPH) et de l’Ipes de Verviers.

Depuis de nombreuses années en effet, ce modèle de sport et de luxe de Saroléa, fierté locale, trône dans le musée communal de Herstal. Mais si l’engin est bien au chaud depuis toutes ces années, il n’en est pas moins victime des affres du temps. Grâce à un programme conjointement lancé avec les deux établissements scolaires et par la Ville, la moto va s’offrir une nouvelle jeunesse.

“Actuellement, la moto est entièrement démontée”, nous précise-t-on à la Ville de Herstal, “mais les élèves sont chargés de la rénover”. Un travail qui devrait durer une petite année. On annonce en effet son retour pour 2014. “Elle sera prête en avril”, nous assure-t-on au musée, pas peu fier de posséder l’un des derniers modèles phares de l’entreprise.

Dans un premier temps, elle sera exposée aux journées portes ouvertes de l’EPH avant de retrouver ses quartiers au musée. Les amateurs de belles mécaniques devront encore patienter un peu.

M. B.