Les jurés de la cour d’assises du Hainaut ont déclaré les frères Dufourny coupables

ASSISESMONS Les frères Dufourny sont coupables d’avoir tué Christophe Dufour pour le voler, la nuit du 22 au 23 mai 2011 à Châtelet.

Coupables également d’avoir poignardé Paolino P. pour s’emparer de son véhicule et Didier D. pour lui voler sa carabine.

Cette “folle nuit” comme l’ont appelée les accusés eux-mêmes, l’escalade de la violence a eu la mort de Christophe Dufour comme point culminant.

Pendant près d’un quart d’heure, une éternité, le malheureux a hurlé sous les coups. “Les murs tremblaient”, ont confié des voisins de palier. Il a ensuite été égorgé puis, alors qu’il gisait au sol dans une mare de sang, Cédric, de toute sa hauteur, a pointé le canon de sa carabine sur sa mâchoire et a fait feu.

Aux soins intensifs, la victime a lutté trois jours pour survivre. En vain. L’œdème cérébral n’a pas pu être résorbé.

Christophe était habitué à se battre pour la vie. À l’adolescence, il avait vaincu un cancer des os. Peu avant son décès, il avait appris être atteint du sida. Il suivait depuis lors courageusement son traitement, décidé à vaincre encore une fois.

Les frères Dufourny ne lui ont laissé aucune chance.

Christophe est mort parce qu’il était trop bon. Lors de l’emménagement de Dimitri dans l’immeuble, il lui avait donné un coup de main pour aménager son appartement.

Pour occuper son fils qu’il accueillait occasionnellement, Christophe lui avait prêté sa console de jeux Wii. Le seul bien matériel qu’il possédait. Dimitri ne la lui avait jamais rendue. Pour cause. Il l’avait refourguée à bas prix à quelqu’un d’autre.

Christophe, honnête, respectueux, n’avait pas compris que celui qu’il considérait comme un ami était un dangereux. Il avait fini par porter plainte. Sa Wii, il y tenait trop. Alors Cédric et Dimitri ont voulu le punir d’avoir voulu récupérer son bien ! Ils seront fixés sur leur peine lundi.

Nathalie De Reuck