A Nivelles, le comité du Tour Sainte-Gertrude fait le plein de nouveautés

NIVELLES Que la manifestation ait été reconnue il y a quelques mois comme chef-d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française n'empêche pas le comité du Tour Sainte-Gertrude de vivre au XXIe siècle, et de faire évoluer dans ce sens cette tradition si chères aux Aclots. Ainsi, cette année, la procession qui ceinturera Nivelles le dimanche 3 octobre comprendra quelques nouveautés.

La plus visible, et sans doute la plus souhaitée par les fidèles, c'est une modification du tracé pour éviter de marcher trop longuement sur le contournement Sud. «Après le centre Peugeot, nous n'avons pas le choix, il faut prendre le ring pour traverser la voie de chemin de fer Charleroi-Bruxelles, détaille Michel Kodeck, le président du comité. Mais un peu plus loin, les rails de sécurité seront enlevés pour nous permettre de prendre un petit chemin de remembrement, parallèle, puis une trouée qui devra être élaguée pour retrouver le chemin de l'Escavée. On arrivera alors au chemin de Grand Peine par le bas. La descente du chemin de l'Escavée est superbe, et redonnera son aspect champêtre au Tour dans cette partie-là.»

Le jour du Tour mais lors de la rentrée en ville, l'après-midi, le public découvrira aussi le nouveau programme en couleurs, qui sera vendu 3 euros. Pas parce que le comité veut se faire un peu de sous: pour être fidèle à l'esprit de sainte Gertrude, qui aidait les plus démunis à Nivelles et dans la région, le produit de la vente sera intégralement versé à une association.

Les coordonnées et les actions de sept asbl sont reprises dans le programme, en plus de multiples infos sur le tour, pour ceux qui voudraient faire plus encore. Mais les ventes du programme, elles, seront données cette année à Lire et Ecrire Brabant wallon.

«Ce sera pour nos locaux du 21 boulevard des Archers, confirme Jean Péters, un des représentants de cette association qui travaille à l'alphabétisation des adultes. Ils ont été achetés dans un état de vétusté indescriptible: les rénovations indispensables plus la mise aux normes demandée par les pompiers, on arrive à un montant de travaux de 250.000 euros»

Autre révolution, le Tour Sainte-Gertrude 2004 se fait virtuel: depuis quelques jours, un site Internet est en service à l'adresse www.toursaintegertrude.be et même s'il est toujours en construction, on peut déjà y trouver nombre d'informations.

© La Dernière Heure 2004