La première pierre d'un investissement de 50 millions d'€ a été posée

LIÈGE À un mois des élections, la saison des premières pierres a commencé... "Pure coïncidence vu la complexité d'un dossier de construction d'un nouvel hôpital et sa longue évolution", signale d'emblée Pierre Rondal, directeur général de L'IPAL (Intercommunale des Personnes âgées de Liège), au moment de dévoiler la première pierre du futur hôpital du Valdor.

Un hôpital qui coûtera près de 50 millions d'€, subsidiés à peu près à 60 % par la Région wallonne et les fonds FEDER européens. Il accueillera 221 lits d'hospitalisation en gériatrie et revalidation, tandis que l'actuelle clinique, d'une capacité de 97 lits, sera convertie en Maison de Repos et de Soins.

Fermé depuis 1990

Nommé en hommage au chanoine Pierre-Paul de Valdor, promoteur des hospices liégeois au 17e siècle, l'hôpital du Valdor a été inauguré en 1890. Le bâtiment fut définitivement fermé à l'hospitalisation en 1990. De cet ancien mais remarquable bâtiment, il ne reste aujourd'hui plus que la façade monumentale, soigneusement conservée pendant la démolition, aujourd'hui achevée. Cette façade sera entièrement rénovée pour la fin de l'année. Début août, les travaux du nouveau bâtiment, derrière la façade, ont commencé.

Hier, ministres, gouverneur, bourgmestres, échevins et conseillers communaux se pressaient à la pose de la première pierre. L'occasion pour Maggy Yerna, présidente de l'IPAL, de rappeler que de quatre sites liégeois lors de sa création en 1993, l'intercommunale en gérait aujourd'hui onze répartis sur six communes. Et de signaler aussi au ministre Marcourt que "le secteur médico-social est le grand oublié du plan Marshall de redéploiement de la Wallonie."

L'hôpital, qu'on espère pouvoir inaugurer dans quatre ans, à la fin 2010, sera conçu autour d'une allée centrale partant de l'entrée, la rue hospitalière, qui mènera patients et visiteurs vers un grand hall autour duquel seront situées les unités de soins. La possibilité d'un agrandissement éventuel a été prévue dans les plans. Et l'ensemble du site sera bien sûr accessible aux moins valides.

Pierre Morel

Les travaux de réfection de l'entrée monumentale de l'hôpital du Val d'Or seront terminés à la fin de l'année. À l'arrière, la construction d'un tout nouveau bâtiment a commencé. (DEVOGHEL)