La Région wallonne ne modifiera pas le plan de secteur de Nivelles

NIVELLES Ses opposants l'avaient baptisé «le viaduc de la honte», des pétitions ont été initiées contre lui et plusieurs hommes politiques se sont prononcés dans ce sens. Ce viaduc (très) contesté, c'est celui que la SNCB envisageait de construire à la chaussée de Bruxelles, pour la mise à 4 voies de la ligne Bruxelles-Nivelles.

Envisageait, parce qu'après contact entre les élus locaux et la Région wallonne, la construction de cet ouvrage d'art qui faisait partie du plan de base pour le RER est sérieusement compromise. En effet, la Région n'envisage plus de réviser le plan de secteur à Nivelles pour permettre la mise à 4 voies. On oublie donc une ligne bis s'éloignant de l'assiette actuelle.

Ce qui veut dire que l'alternative prônant le simple ajout de deux voies le long de la ligne existante est retenue? «On n'en est pas encore là, tempère Pierre Huart, l'échevin de l'Aménagement du territoire. Il faut voir les autres alternatives et la question du redressement de la courbe de Baulers. Mais en tout cas, que ce viaduc ne puisse pas être construit est une bonne nouvelle.»

© La Dernière Heure 2004