Sublimes créatures. Cette saga marche clairement sur les traces de Twilight

FANTASTIQUE SUBLIMES CRÉATURES RÉSUMÉ. L’arrivée de Lena Duchannes suscite une vague d’indignation dans le petit lycée de Gatlin. En raison de la réputation sulfureuse qui la poursuit. Tous les établissements scolaires qu’elle a fréquentés ont été victimes d’étranges phénomènes paranormaux. Seul Ethan la regarde avec plus de fascination que de peur. Elle lui rappelle étrangement la fille aux cheveux noirs qui hante ses rêves depuis des mois. En dépit des barrières dressées autour d’elle, rien ne peut l’arrêter dans son désir de la connaître. Pas même la malédiction qui la touche : comme toutes les sorcières, le jour de son 16e anniversaire, très prochainement donc, sa vraie nature (généreuse ou vénéneuse) se révélera définitivement.

(((;;

NOTRE AVIS. Pas besoin d’avoir suivi les cours de scénario de Martin Scorsese pour comprendre que ces Sublimes créatures arrivent juste à temps pour prendre le relais de Twilight. Une sorcière remplace un vampire, mais, pour le reste, les similitudes ne manquent pas : histoire d’amour avec une personne dénuée de pouvoirs fabuleux, disputes exacerbées entre clans familiaux, problèmes de l’adolescence en toile de fond et aventures extraordinaires dans un coin perdu où il ne se passe jamais rien.

Mais ici, derrière la caméra, il y a Richard LaGravenese, le réalisateur de PS I love you et de De l’eau pour les éléphants. Un malin qui évite tout le côté romantico-sirupeux naïf pour miser plus sur le fantastique et même l’humour. Grâce notamment à Emma Thompson, capable des pires outrances sans verser dans le ridicule. Ou de Jeremy Irons, toujours aussi raffiné et inquiétant. Les effets spéciaux sont aussi nettement plus soignés que ceux de la saga vampiresques. En outre, personne ne tente de battre le record du monde d’enlever de tee-shirt, ce qui fait un bien fou. Sans révolutionner quoi que ce soit ni emballer par son originalité, Sublimes créatures se situe dans la bonne moyenne des divertissements fantastiques destinés avant tout aux ados.

Patrick Laurent

Sublimes créatures (Beautiful Creatures)

Fantastique

Réalisé par Richard LaGravenese

Avec Alice Englert, Alden Ehrenreich, Jeremy Irons, Emma Thompson

Durée 1h58

Tout ressemble à Twilight dans cette saga. Mais en un peu mieux. belga films