Il n’y aura pas de voiture à La Hulpe et Rixensart, dimanche

“Il y a toujours des mécontents qui estiment que cette journée est une atteinte à leur liberté, mais il faut remettre les choses en perspective : s’arrêter de rouler huit heures sur une année… qu’est-ce que cela représente ?” Sur ce point, le bourgmestre de La Hulpe, Christophe Dister et son homologue de Rixensart, Jean Vanderbecken sont sur la même longueur d’ondes.

Dimanche entre 10 h et 18 h, il n’y aura que les services de secours, les navettes TEC et les dérogations (notamment pour le personnel de Swift et GSK) qui pourront circuler à Rixensart et La Hulpe qui participent à la journée sans voiture.

Le centre névralgique de la journée se situe à la Mazerine, la jonction des deux communes. C’est là que la police proposera une piste d’habileté, une piste circulation routière et un contrôle technique des vélos. C’est là aussi que l’ACS présentera ses véhicules. Des démonstrations des vélos électriques seront aussi proposées et c’est de là que partiront les balades en vélo de 11 et 22 km à 10 h 30. Des balades à pied démarreront de la rue de la Station. Des tournois de kicker géant et de pétanque et un circuit de roller sont programmées dans le centre de La Hulpe, ainsi que des descentes en rappel le long de la tour de l’Église.

Rosières en profite pour organiser les 6 h de vélos, tandis que l’avenue des Combattants à Genval inaugure son vignoble et ouvre les portes de ses maisons et jardins, à l’occasion de sa fête de quartier annuelle. Restent deux bémols pour le bourgmestre de Rixensart : l’absence d’Infrabel et d’Equilis. “Ces deux acteurs perturbent fortement la vie de la commune. Ils auraient pu profiter de cette journée, afin de présenter leur projet, rencontrer la population, organiser des visites de chantier.” Laurence Dumonceau

La police proposera une piste d’habileté à vélo pour les enfants lors de la journée sans voiture. Dumonceau