Contrat rompu avec la Sacpa

ANIMAUX BRUXELLES L’échevin de l’Urbanisme en charge de l’hygiène, Christian Ceux (CDH), a mis un terme à la collaboration avec la société française Sacpa, qui stérilisait les pigeons de Bruxelles, d’après un communiqué du groupe de défense des animaux Gaia.

En caméra cachée, Gaia avait filmé à Paris des opérations sur des pigeons encore conscients et mal anesthésiés. Le Sacpa (Service pour l’assistance et le contrôle du peuplement animal) est spécialisé dans la capture et l’extermination des animaux errants. Chaque année, l’entreprise capture 3.000 pigeons dans la capitale, les envoie à Paris pour les stériliser, avant de les réexpédier ici.

Christian Ceux ne renouvellera pas le contrat entre la ville et la société parisienne car il voit des “zones d’ombre quant à la légalité de l’opération et au transport des volatiles de la Belgique vers la France”.

Comme alternative, Gaia plaide pour l’installation de pigeonniers contraceptifs, où les pigeons pondent des œufs ensuite remplacés par des leurres. “Cette méthode de contrôle des naissances est une alternative efficace aux abattages massifs et aux stérilisations”, explique Gaïa.

3

Milliers de pigeons qu’annuellement le Sacpa capturait à Bruxelles