Un Bruxellois appelle la police, puis insulte les agents qui voulaient l’aider

TRIBUNALNIVELLES Dans la nuit du 22 au 23 janvier 2013, Nicolas, un habitant de Bruxelles, s’est retrouvé seul dans une rue de Genappe, sans clés et sans moyens de rentrer dans la capitale. Suite à une dispute avec son amie, l’habitante du Lothier l’avait mis dehors.

Ne sachant pas trop quoi faire, il a alors appelé la police locale… pour qu’on lui envoie un taxi. Jouer les concierges n’est pas vraiment dans leur mission mais pour lui rendre service, les agents ont tenté de contacter une compagnie de taxi. À cette heure avancée, ils n’ont pas obtenu de réponse… Ils se sont alors rendus sur place pour tenter de discuter avec la dame, histoire de récupérer au moins les clés de l’appelant.

En vain. Elle ne voulait rien entendre. La patrouille a alors proposé à cet homme de le conduire au motel de Nivelles, pour qu’il y passe le reste de la nuit. Il a accepté mais une fois sur place, il a trouvé que c’était trop cher. Les policiers lui ont prêté leur GSM de patrouille pour qu’il contacte des amis. Mais là encore, en vain : personne n’a répondu.

En désespoir de cause, ils lui ont dit qu’il y avait un arrêt de bus pas loin… Le gaillard a alors commencé à les insulter, traitant une des policières de “connasse” et de “grosse p…”. Ce qui lui valait d’être poursuivi pour outrages il y a un mois. Il n’est pas venu s’expliquer et l’affaire a été prise par défaut.

Le tribunal, vendredi, l’a condamné à huit jours d’emprisonnement assortis d’un sursis total. Par contre, l’amende qui a été prononcée est ferme : 480 €, ce qui est sensiblement plus cher qu’une nuit à l’hôtel à Nivelles…

V. F.