La zone de police Orne-Thyle a acquisun tout nouveau véhicule d’intervention

SÉCURITÉMONT-SAINT-GUIBERT 140 chevaux, 1.968 cm³, 162 g/km de CO2, 6,2 litres de diesel aux 100 km, 4 x 4, portes avant blindées… Telles sont les caractéristiques de la Skoda Superb Ambiente présentée jeudi soir aux membres du conseil de police de la zone Orne-Thyle.

Un véhicule banalisé qui se baladera donc sur Chastre, Court-St-Étienne, Mont-St-Guibert, Villers-la-Ville et Walhain. Ses missions : les filatures et les arrestations… comme c’était le cas pour la Peugeot 407 qui était arrivée en fin de leasing. “La Skoda nous coûtera environ 700 € par mois, ce qui n’est pas abusif”, a précisé le commissaire Laurent Van Doren.

Son utilité ? Le véhicule aura l’opportunité de la prouver, notamment en fonction des priorités que poursuivra la zone de 2014 à 2017, à savoir la lutte contre les vols qualifiés dans les habitations, la sécurité routière (vitesse et alcool), le trafic de stupéfiants et la qualité de vie.

“Sur ce dernier aspect, nous travaillerons notamment avec les sanctions administratives, a prévenu Laurent Van Doren. Cela sera moins judiciaire mais demandera plus d’implication des bourgmestres et du fonctionnaire sanctionnateur.”

L’occasion également pour le commissaire de faire le point sur l’année 2012 et de la comparer avec les quatre exercices précédents.

En termes de criminalité, par exemple, une baisse est à noter : 1.925 délits, c’est le plus bas total des cinq dernières années. D’un point de vue plus global, le chef de corps a établi le top six des catégories les plus enregistrées au niveau de la zone Orne-Thyle :

1 Vols et extorsions : 704 cas en 2012.

2 Dégradations de la propriété : 246 dont 214 pour vandalisme.

3 Infractions contre l’intégrité physique : 173 dont 55 cas de coups et blessures volontaires dans la sphère familiale.

4 Infractions contre la sécurité publique : 92. À savoir 91 menaces et une association de malfaiteurs.

5 Infractions contre les valeurs morales et sentimentales : 103.

6 Infractions liées aux stupéfiants : 93.

Reste maintenant à mettre le futur plan zonal de sécurité sur papier. Il sera alors présenté en détail aux conseillers.

Geoffroy Herens