Il signe sa deuxième victoire d’affilée et revient à sept points de son rival

GRAND PRIX DE CATALOGNEMONTMELO Attendu sur les hauteurs de Barcelone, Jorge Lorenzo a répondu présent en y remportant une 3e victoire de rang après celles de 2012 et de 2013. Troisième sur la grille de départ, le Majorquin s’est rapidement hissé au premier rang devant Dani Pedrosa et Marc Marquez. Puis, suivant un scénario immuable, il a mené le débat à sa guise, tout en maintenant les deux pilotes du HRC à bonne distance.

“Les conditions étaient très difficiles en raison de la chaleur”, confessa Lorenzo à sa descente de machine. “J’ai pris un meilleur départ que ce que je pensais. J’ai passé Crutchlow et aussi Pedrosa. Il me fallait ensuite rester concentré et ne pas commettre d’erreur, surtout avec un pneu avant qui glissait beaucoup à chaque freinage. C’était très important pour moi de gagner devant mes supporters. Je viens d’avoir deux bonnes courses et j’espère que cela continuera à Assen.”

Malgré un écart inférieur aux deux secondes, Pedrosa et Marquez n’ont jamais été en mesure de rattraper Lorenzo. Leur duel pour la 2e place a néanmoins mobilisé toutes les attentions. “J’ai tenté de rester au contact de Jorge mais, chaque fois que je poussais plus fort, j’étais à la rupture de l’équilibre”, confia Pedrosa. “J’ai alors compris que je ne pourrais pas aller chercher la victoire. L’important, c’est que je conserve mon leadership au championnat.”

Finalement, le Barcelonais a bien limité la casse, comme au Mugello. En particulier, lorsque Marquez a tenté un dépassement audacieux à deux tours de l’arrivée qui aurait bien pu finir en double chute, tant son attaque à l’intérieur paraissait brûlante : “Ce n’était pas le bon endroit pour attaquer”, avoua Marquez après la course. “J’ai freiné très fort pour ne pas le toucher et je me suis excusé avant qu’il ne voie la vidéo. Je suis néanmoins content de finir sur le podium.”

Après avoir failli une nouvelle fois se faire faucher par Alvaro Bautista (NdlR : il est décidément incorrigible) qui est tombé alors qu’il tentait de passer l’intérieur, Valentino Rossi s’est retrouvé en 4e position suite à la chute de Cal Crutchlow peu avant l’entame du 2e tour. Il n’a toutefois pas pu rattraper les quatre secondes qui le séparaient du podium malgré ses excellents chronos dans la 2e partie de la course.

Nicky Hayden et Andrea Iannone ayant chuté dès les premiers tours, ce ne sont pas moins de sept pilotes CTR qui sont entrés dans les points derrière Bradl, Smith et Dovizioso.

Jean-Marie Van Rode