Entrée gratuite et nouveau règlement pour cette première course en Belgique

SUPERMOTOFLORENNES Même s’ils ont déjà franchi à plusieurs reprises la frontière des Pays-Bas pour profiter des manifestations néerlandaises et entamer ainsi leur championnat de Belgique, nos ténors de la Supermoto se produiront pour la première fois cette saison sur le sol national. Une première qui, comme l’an dernier, les amène sur la base aérienne de Florennes à l’initiative de Joël Robert et de son club.

C’est la onzième fois que les artistes de la glisse ont rendez-vous dans ce fief militaire pour redécouvrir un circuit pratiquement similaire à celui de l’an dernier, offrant presque autant de tronçons bitumeux qu’en gravier. Jusqu’à ce jour, Marc Fraikin, recordman des titres en Elite, n’a été battu qu’une seule fois en six manches. Il caracole donc largement en tête du championnat et il serait également en tête de celui des Pays-Bas s’il n’avait pas renoncé aux dernières épreuves de celui-ci en raison des coûts financiers imposés.

Il se présente donc en grand favori à Florennes, une piste où il s’est déjà imposé à maintes reprises. Même si, actuellement, Kévin Novelli Viellevoye est son plus proche poursuivant, le pilote KTM se méfie surtout de Sébastien Soyeur et de Lionel De Ridder, deux pilotes locaux qui connaissent les moindres recoins du champ d’aviation.

Pourtant, cette année, la donne est changée. En effet, un nouveau point du règlement 2013 impose que les huit premiers de la manche initiale (prévue, ce dimanche, à 11h40) s’élancent en ordre inverse dans la seconde ! Autant dire que le spectacle sera plus qu’assuré car les dépassements à Florennes sont délicats, comme le souligne Marc Fraikin lui même : “Il faudra peut être même un peu pousser pour passer !”

Comme toujours l’entrée est entièrement gratuite pour des spectateurs qui se régaleront, également, de la bataille en Belgian Supermoto Cup entre Lacroix et Joly.

Philippe Borguet