Le dessin animé, de 18 millions d’euros, sortira au cinéma en septembre 2014

CINÉMADESSIN ANIMÉ On ne le croirait pas, à la voir virevolter dans tous les sens, et pourtant Maya l’abeille pollinise nos imaginations depuis 90 ans déjà. Un âge avancé qui ne l’empêche pas de regorger de projets. Comme, par exemple, butiner goulûment dans les salles de cinéma. Pas plus tard qu’en septembre 2014.

La société munichoise Studio 100 Media GmbH a en effet décidé de débloquer 18 millions d’euros pour que Maya puisse vivre de nouvelles aventures sur grand écran et en 3 D. Avec du beau monde pour la soutenir. Le dessin animé sera en effet réalisé par Alexs Stadermann, qui fut un des animateurs principaux de Bambi 2, Tarzan 2, Fievel au Far-West ou Le livre de la jungle 2. Le producteur Jim Ballantine a, lui, déjà travaillé sur La petite sirène, Bambi 2 et Frère des ours 2. Des références.

“Nous avons déjà collaboré sur The Woodlies, réalisé par Alexs Stadermann, explique Jim Ballantine. Une formidable expérience en termes de créativité. En plus, cette équipe apportera son dynamisme et son expérience pour faire de Maya l’abeille un succès local et global.”

Ce projet cinématographique ne tombe pas du ciel. Il fait partie d’une stratégie mise en place voici plusieurs années par Studio 100. Voici trois ans, Patrick Elmendorff a choisi de relancer le dessin animé qui avait connu un succès colossal dans les années 70. En collaboration avec TF1 et la ZDF, il a mis en chantier 78 nouveaux épisodes de 13 minutes.

“Nous voulions relancer la marque, en ancrant les histoires sur les thématiques de l’amitié et de l’écologie, ce qui a été fait avec succès, avant de nous attaquer au film”, a-t-il expliqué.

Une stratégie payante. Maya l’abeille a généré plus de 2.300 produits dérivés. Et une suite est d’ores et déjà envisagée pour le film en cas de succès populaire.

Patrick Laurent