Une septantaine de cyclistes, dans le plus simple appareil, se sont fait remarquer dans les rues de Bruxelles pour réclamer plus de sécurité sur les routes

MANIFESTATIONBRUXELLES Des passants ébahis et parfois hilares montrent du doigt un cortège pour le moins insolite. “Je ne ferais jamais ça moi-même mais je trouve cela plutôt bon enfant ”, commente Christine en apercevant les originaux : une septantaine de cyclistes en tenue d’Adam.

Ces derniers ont fait un grand tour dans les rues de Bruxelles à coups de sonnette enthousiastes. Certains sont totalement nu alors que d’autres portent un simple cache-sexe ou sont en sous-vêtement. Sur le corps, un peu à l’image des Femen, ils ont écrit des slogans : “Même habillé, faites attention à nous”, peut-on lire sur un cyclonudiste.

Voilà neuf années que Bruxelles s’associe à cette initiative internationale. Née en Espagne, la Cyclonudista a pour but d’attirer l’attention sur la fragilité des cyclistes dans les milieux urbains. Elle est depuis organisée dans bon nombre de villes. La semaine passée, la Cyclonudista a traversé les rues de Mexico et de la catholique Guadalajara. Ils étaient 2.000 dans la 1re, 3.000 dans la 2nde.

Rien de comparable pour l’édition bruxelloise où ils n’étaient que quelques dizaines.

Le départ a été lancé vers 14h sur le square Frère Orban à Bruxelles. Le cortège s’est alors élancé à 15h en direction de la place Flagey en passant par le rond-point Schuman. Une incursion dans le centre-ville était également au programme. “Il est essentiel de changer les mentalités des personnes qui circulent en ville car des autorités, nous ne devons rien attendre”, explique Frédéric, un fidèle participant… en string rouge.

Comme chaque année, l’insolite promenade cycliste a été tolérée par la police pour autant qu’elle ne heurte pas les bonnes mœurs. Celle-ci a d’ailleurs enjoint les participants à se couvrir les parties intimes, ce qui n’a pas été respecté par tous les participants.

N. G.