Men in Black 3, sans faire d’étincelles, fait oublier le pitoyable deuxième opus

RÉSUMÉ. En quinze ans de carrière chez les Men in Black, l’agent J (Will Smith) a vu beaucoup de phénomènes inexplicables… Mais rien, pas même le plus étrange des aliens, ne le laisse aussi perplexe que son partenaire, le sarcastique K (Tommy Lee Jones), dont il est plus difficile de percer les émotions qu’un mur de béton. Lorsque la vie de K et le destin de la Terre sont menacés, l’agent J décide de remonter le temps pour remettre les choses en ordre. Il va alors découvrir qu’il existe certains secrets de l’univers que K ne lui a jamais révélés…

(((;;

AVIS. On ne vous cachera pas qu’on craignai t le pire de cette suite. Tout d’abord, parce que le second opus était un ratage complet flirtant avec le foutage de gueule intégral. Ensuite, car la bande-annonce ne laissait rien augurer de bien. Enfin, parce que, franchement, après 10 ans, est-ce qu’on avait vraiment besoin de retrouver nos hommes en noir ? Face à toutes ces appréhensions, Men in Black 3 est finalement une bonne surprise. Pas un grand film, non. Mais un divertissement honnête qui remplit parfaitement sa mission.

Les scénaristes ont évité de multiplier gratuitement le nombre d’espèces extraterrestres comme dans le deuxième opus pour se concentrer surtout sur un nouveau méchant qui veut tuer Tommy Lee Jones dans le passé avant que celui-ci ne le capture. Pour sauver son coéquipier, Will Smith n’a d’autre solution que de faire un bond dans le temps 40 ans en arrière. Et c’est là que se trouve la vraie trouvaille du film. On découvre ainsi l’agent K lorsqu’il était jeune. Dans le rôle, Josh Brolin arrive à avoir la moue presque aussi impassible que Tommy Lee Jones. Ensuite, l’histoire exploite parfaitement les potentialités qu’offre le voyage dans le temps. Et puis, surtout, si l’humour est un peu moins présent, le film mise par contre davantage sur l’émotion, notamment lors d’une révélation finale qui permet d’en apprendre plus sur les liens qui unissent les deux héros. De quoi clore de manière satisfaisante la trilogie…

Frédéric Seront

Le film va permettre d’en apprendre davantage sur les liens qui unissent les personnages de Will Smith et Tommy Lee Jones. Sony